c’est entre les seins

c’est entre les seins que jute le kaki,  une voyelle est tombée de l’arbre, de la raie  la feuille plane dans la poussière et la caravane passe, cela ne fait guère de sens et pourtant la trace avance de manière si soudaine que souvent l’envie des mots arrive et se déchaine avec l’arrivée d’un seul,Lire la suite « c’est entre les seins »

vent l’insatiable veut

les mouettes ont fait taire les grenouilles et le vent souffle , apporte de la fraicheur avec le soir , des cris bizarres dans la nuit , un cormoran, si loin de la cote cela semble peu croyable mais qui sait ce qui franchit la distance c’est la magie du vent d’écourter l’espace rendre l’improbableLire la suite « vent l’insatiable veut »

bord des voiles

© photo Pierre Verger amené par les secousses les caprices et le rejet la vie comme une eau et soi comme le bois, ballotement, la tête à l’envers quand le monde ne semblait plus avoir de sens, la raison s’agrippe au peu mais la tourmente emporte le fétu alors on est tenté d’en rire etLire la suite « bord des voiles »

Kreol contre Krévindiou

extrait d’un article sur Potomitan par Maxette Olsson: une idée de la créolité et de l’être au monde il faut lire le texte en entier là : ==> http://www.potomitan.info/maxette/creole.php outé pou tann! Tann pou konpwann! Appartenant à la diaspora, en ce qui me concerne, être véritablement créole bannit tout sectarisme, dogmatisme ou ségrégation. C´est unLire la suite « Kreol contre Krévindiou »

indigo rock

le roc qui se noyait dans l’oc »an l’océan qui tentait de raisonner  le roc en colère sa bouée la puissance sans fond et son apparence de calme sa placidité parvint à entailler la susceptibilité il se résigna à être qu’un roc dur et  immobile laisse aller àlui la pluie les vagues même quand la tempêteLire la suite « indigo rock »

La belle humaine

la voix de  Lyonel Trouillot nous dit que bien plus que la question de l’origine celle de l’usage de sa présence au monde est ce qui importe le plus. Je sens revenir à l’humanité, celle qui est au fond de nous et que nous laissons stagner comme dans une mare. Quel usage faut-il faire deLire la suite « La belle humaine »

l’inspire et la statue de glace

Il y a un temps où se méfiant de la tromperie de son entendement et plus largement de  l’esprit, l’homme s’en remet à son geste. Le geste puise à la matière pour se découvrir, entrevoir, épurer, imaginer, et cela sans fard, sans technicité acquise, le plus directement possible pour empêcher l’expression  d’inventer, de prendre lesLire la suite « l’inspire et la statue de glace »

La belle amour humaine

« La belle amour humaine » Lyonnel trouillot Le titre est emprunté à une expression de l’écrivain haïtien Jacques Stephen Alexis dont je suis en train de lire « l’espace d’un cillement » recommandé par Jean Yves Loude, donc un commandement – Et même si J S A aura sa place ici en temps voulu, le temps que …, Lire la suite « La belle amour humaine »

résister c’est créer

Oui, mais la guerre est finie, Fleur, finir c’est imposer par le silence la voix forte de nos vies la-bas au creux de nos vert  si elles le veulent  l’essentiel de nos vies détourneront  le poison que les pouvoirs promettent: les vies de tôle qui nous enserrent nous les jetterons sans un regard ou perceLire la suite « résister c’est créer »