Coques en stoques

Oh ca ca to es

Viens Martha Raga au
gallop à la res-sekouss
pour deux pas de salsa
contigo tournoie le sang
dans les veinardes
encuissardées
hauts éperons
aux jupes blanches
galaxies virevoltantes
deux tranches étoilées
de lime coco riment
aux jambes finement
déhanchées
ma diablesse gourmée
à crin nu

Moi le torse bombé
je récite les yeux
empaillés aux étoiles
l’alphabet à l’envers
en rut-majeure
ma filante endimanchée
de plis de dentelles
trois p’tits tours dans
mes guenilles
en roulades tapent
le sol obstinément
en reins ceins seins
en barre à bride
abattue en basse
obstinée au rauque
toqué de ta Barbade

Milonga para un loco

En una etxe
en Euskal Herria
en los arboles argentinos son cubanos xoriak
R
et aussi l »erre « 
le revers de l’envers
azotanarcosis ! Ne jamais l’oublie
l’âmertume 
c’est l’envers
du songe de l’endroit
bien que je sois gaucher mais alors l’argent in A
en mettant un O
m’irait comme à un
gauch O
la pampA
is it not ?
compañero indiano

Oioioo
birds in the nest
caracolent et piaillent
Sol feu brûlant et l’ombre
si fraîche
à l’aval d’un démêlé de ronces surgit l’églantine
Si elle pique
la tige s’ébroue
 la fleur
décime les pétales
en couronnes moucheté
le cœur n’roll

J’ai envie de dire sans animosité
embryon my foot !
L’édenté court
après l’identité
avec une idée athée
Mordre l’idée
pour finalement s’assoir dessus
en tailleur
L’identité serait donc
 un matelas
d’où la confusion
Fakirs
car qui voudrait s’assoir
sur un matelas denté?!