bord des voiles

© photo Pierre Verger

amené par les secousses les caprices et le rejet la vie comme une eau et soi comme le bois, ballotement, la tête à l’envers quand le monde ne semblait plus avoir de sens, la raison s’agrippe au peu mais la tourmente emporte le fétu alors on est tenté d’en rire et ce rire est cette branche qui reprend vie échoue sur le rivage de l’ile  fait fi des tempêtes et en riant crée des racines de la hachure ramené en rêve une foi par semaine au déballage de quoi s’ensoiffer d’espérance, entourant de prévenance le soleil, couronne d’or nouée en fichu et le pas décidé, marche entre les forêts d’un pas enjoué, la chemise déterminée et le froc ceinturé d’eau indigo

 

Publicités

2 réflexions sur « bord des voiles »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s