respiration

des tours et des détours traquer ce tapi dans le lointain les mots s’en chargent carte,  relevé topographique, coupe transversale et sonde ; pièges on louve à travers bois quand peut être il faudrait laisser aller, se relâcher y aller tout de go sans effets ni intention sans carte au trésor ni attention forcenée etLire la suite « respiration »

Ivbre

être à la marge du monde contemporain en son milieu et de tous cotés, il y a tant de livres qui sont des bribes, des condensés de vie et qui dorment et parfois ne poussent pas leur premier cri, alors le passeur serait aussi observateur et son désir permettrait à des livres d’exister, pas uniquementLire la suite « Ivbre »

Patte au lointain

oui mais moi j’ai toujours pensé que la plus belle eau remontait des profondeurs les plus lointaines j’ai rêvé de continents j’ai tendu l’oreille pour saisir des bruits de langues et derrière toute la face un monde en mouvement éclaire le mien, lumière étrange qui ne cherche pas à éclairer, mais irrigue j’ai vu lesLire la suite « Patte au lointain »

inouï radical

On fonce dans le brouillard dans la vie comme dans l’écriture. Radical et essentiel. c’est croire à la possibilité du renouveau croire à la page vierge de l’inouï radical. Retracer les chemins dans les mots, et avancer. Repousser les limites, constamment, pour se prouver qu’on est en vie . © Yzabel _Butterlin

vers s’aillent brandir

Les grands livres et la bonne façon d’écrire, qu’est-ce ? Le français cette vieille langue en fait si récente, de cour, le suzerain, astre commandait au langage, requérait des bouches qui proféraient un style, une parole délimitée qui ornait, une « beauté » qui soit avant tout un acquiescement, alors les  malins et les mutins préféraient laLire la suite « vers s’aillent brandir »

tentative de ruminations ratiocinantes d’une primaire

VASE COMMUNIQUANT d’octobre 2010 : elle chez moi et moi chez elle (http://brigetoun.blogspot.com/) Bienvenue à Brigitte Célérier (http://brigetoun.blogspot.com/)  qui ce mois-ci m’offre la joie d’un beau « vase communiquant » sur le thème de la liberté, thème qui aujourd’hui s’impose dans ces temps douteux nous en avons convenus, mais qu’est ce que ce mot que nous avonsLire la suite « tentative de ruminations ratiocinantes d’une primaire »

Les tremblements du monde

Créer, écrire, témoigner c’est demeurer fidèle à une certaine image de soi et de l’autre, c’est refuser ce qui nous nie © Les tremblements du monde, écrire avec Patrick Chamoiseau, coll. les merles moqueurs 2009 © L S 2009 …réfléchir sur sa propre histoire. Comprendre le long chemin, souvent à travers des frontières et desLire la suite « Les tremblements du monde »

méta force

empêcher la métaphore, la poésie en dépend-t’elle , est ce un parcours obligé, imager la réalité crue,  l’en-devant d’une existence, la consistance d’un reflet sans lequel l’être se perçoit  bien vide l’expression est posé, qu’est ce que le mot,  le vocable poétique, face de la densité, le  vivant qui œuvre dans la parole, reflet deLire la suite « méta force »