pas sùr que je me fasse bien comprendre, mais essayons

la philosophie peut elle amener l’être humain à décider en toute connaissance de cause de la direction à suivre, existe t’il ce point d’équilibre où l’être atteint à une décision dans la simplicité conquise ou doit il surmonter le fatras qui est aussi bien extérieur qu’intérieur à lui même, si cette idée a quelque existenceLire la suite « pas sùr que je me fasse bien comprendre, mais essayons »

D »ici là : l’immobilité qui met le monde en mouvement

L’immobilité de la pivoine | isabelle pariente-butterlin Si je me suis assise devant mon ordinateur, c’est simplement que la douleur était trop vive. Elle venait de me transpercer de part en part, elle ne laissait rien intact, je sentais dans tous les méandres de mon être qu’elle avait pris les commandes de ma respiration, deLire la suite « D »ici là : l’immobilité qui met le monde en mouvement »

Où est passé le titre-bouchon ?

VASE COMMUNICANTS novembre 2010 ISABELLE BUTTERLIN D’ AEDIFICAVIT Bien sûr son blog Aedificavit @ http://yzabel2046.blogspot.com/ de son coté accueillera mon texte j’en rêvais depuis plus d’un an, celui là je l’avais annoncé dès le 15 aout 2009 mais n’avais pas pu répondre présent; un échange de texte avec Isabelle Butterlin dont j’aime l’esprit et laLire la suite « Où est passé le titre-bouchon ? »

inouï radical

On fonce dans le brouillard dans la vie comme dans l’écriture. Radical et essentiel. c’est croire à la possibilité du renouveau croire à la page vierge de l’inouï radical. Retracer les chemins dans les mots, et avancer. Repousser les limites, constamment, pour se prouver qu’on est en vie . © Yzabel _Butterlin