comme des crépuscules comme en plein jour

Mais surtout nimbée le soir sur le mat blanc le cygne la lune soufflée entre les bois sombres elle pleure bleu brillance du noir ou l’ange main grains de lune il faut descendre plus bas que les seins je les aperçois glisser plus encore à l’eau dans le corps mis à la blancheur mate etLire la suite « comme des crépuscules comme en plein jour »

funiculaire

Repartir en pays inconnu suppose les grandes montagnes les grandes chaînes à traverser et puis un moment l’envie   Quand la minute dans le vague est trop longue que le vague a trop de poids que je trace le caractère tentant l’ascension   Sur la feuille Sur le sable Du doigt Dans l’air    Lire la suite « funiculaire »