Poignance des choses

souffles de foudre les humeurs des os je retourne l’envie   j’y trouve là où vais je retourne   Y accéder est sans parler la mélancolie côtoie et il suffit le bras allonge pour relancer tout est à proximité mais que choisir peut être le contact s’impose un élancement approche une ouverture dense sans leLire la suite « Poignance des choses »

le moment n’est pas venu tant que l’on marche

une ridicule appréhension me fait me dire je dois peindre dehors peindre ce que je vois       ou écrire       mais peindre malgré que je n’en ai pas fort envie j’aime la nature mais je préfère m’y promener aujourd’hui je me suis posé près d’une petite cascade à un endroit où l’eau reposait dans une saine profondeurLire la suite « le moment n’est pas venu tant que l’on marche »