supplique du no limit

Amérita América ton charter me composte à mes santiagues le no limit à mes godasses s’étale devant mon oeil hagard et d’un coup d’aile amérindienne j’ouvre la porte de ton cachot J’ai chaud j’ai froid mais j’suis ouvert open on dit je crois chez vous Rita ! ta cachoterie m’en nuit j’irai m’lover dans unLire la suite « supplique du no limit »

e »ntre grille [e] m(u)et

… mais l’envie me démange de me remettre à brailler ; alors qui sait je pourrai bien ne plus étouffer mon baillement me flanquer à la flotte et faire la planche un brin d’herbe entre les dents j’ouvrirai peut être l’eau entre deux nageoires nasales plouf les éclaboussure taquineront les oiseaux curieux à tranches deLire la suite « e »ntre grille [e] m(u)et »

eduardo de Filippo

le hasard me ramène à des années en arrière, où , m’intéressant de près au théatre, à la parole en action, actée , j’avais été fasciné par ce grand acteur arlequin, ce grand auteur napolitain, éduardo de Filippo , je me souviens de cette pièce de théatre, mise en scène par marcel maréchal au théatreLire la suite « eduardo de Filippo »

aloa

En résonance lumineuse le monde en bosse s’arqueboute les feux aux couleurs éveillées l’éclat diffuse le mat étale reliure sur le métier à tisser du voir à la trame de nos sens la source jaillit des fosses ombrées en cristal en aube finallement l’or et l’émeraude enlumine le doux balancement d’un conte et berce leLire la suite « aloa »

souffle-pause

mais qu’y a t’il donc la dedans ? ………….de la poésie ! wrong again ……….. de la musique , bon quand c’est que je vais le recevoir celui-là! et par ma fenêtre ? …. des pépiements d’oiseau, des voix brésiliennes, le bruit du vent et …. une radio épouvantable! non ! pas question que jeLire la suite « souffle-pause »

rime aux roches

le chemin de terre ou le gravier se rime aux roches et grave au sable les traces d’une grimpade rocoise inonde la sueur à grande enjambée accentuent les brindilles en roulades cosmique elle nous invective caravane à dos rompu des fourmis les yeux dans le vert circonflexe les longes tiges écorceuses s’étirent et baillent auLire la suite « rime aux roches »

ours à la ligne

Patou et l’ours,face à face millénaire dans les alpages et les estives le fromage en pîs à l’abris des coups de crocs les paquerettes à l’ombre pyrenéenne crocs en jambes les deux boules de poils se hérissent s’affrontent au recul millénaire arriment la sagesse animale aux strates réitérante du temps photo © bdm.typepad.com lectures enLire la suite « ours à la ligne »

la barre tranche de mer… histoires , histoires , en vrac, sauvées de l’ancien blog…

déterminé sur mon embarcation de mots à franchir la barre tout azimuts la rive d’eau qui rêve indigo en banc opaque devant mon esprit étal j’essaye, je tente des brouillon pour m’éclaircir la voix : histoires , histoires , en vrac : hier soir …… les odes maritimes se sont échappées du rayon poésie …Lire la suite « la barre tranche de mer… histoires , histoires , en vrac, sauvées de l’ancien blog… »