Frans Krajcberg : manifeste du Rio Negro

« Meus trabalhos são meu manifesto. O fogo é a morte, o abismo. Ele me acompanha desde sempre. A destruição tem formas. Eu procuro imagens para meu grito de revolta. » Frans Krajcberg © Frans Krajcberg (à lire sur le site : http://www.krajcberg.vertical.fr MANIFESTE DU RIO NEGRO DU NATURALISME INTEGRAL L’Amazone constitue aujourd’hui sur notre planète l’ultimeLire la suite « Frans Krajcberg : manifeste du Rio Negro »

fiji plage

Jaabi J’aime prendre le temps quand j’arrive dans un endroit de m’imprégner du lieu, deux ou trois jours, ressentir les vibes de la nature et après je me mets à peindre me laisse autant que possible traverser par le courant et même si il reste de moi c’est cette énergie de la nature que jeLire la suite « fiji plage »

Les tremblements du monde

Créer, écrire, témoigner c’est demeurer fidèle à une certaine image de soi et de l’autre, c’est refuser ce qui nous nie © Les tremblements du monde, écrire avec Patrick Chamoiseau, coll. les merles moqueurs 2009 © L S 2009 …réfléchir sur sa propre histoire. Comprendre le long chemin, souvent à travers des frontières et desLire la suite « Les tremblements du monde »

Le jasmin des fidèles d’amour

merci à Ariaga (que j’avais abandonné comme beaucoup d’autres blogs) de la référence au mystique iranien Rûzbehân Baqlî Shîrâzîpoésie persane à écouter au son du târ ou du santour qui tempère le détachement nécessaire. Tantôt ardente de feu, tantôt vibrante de musique ; tantôt la substance même de l’argile humaine est consumée par le feuLire la suite « Le jasmin des fidèles d’amour »

CHEHEM WATTA

Et moi tout seul tu le saissi bienje n’aijamais danséantant que quand ma têteen transechantait l’absencedes cheminsau goût olive § Enfin rien       sauf un           peu d’eaurides          cils en faux – cils         de l’oublirobe           syllabes              de nuagestoges          de vents                humides les gossesinondentles arcades nuéesondulant de frissons leurs têtesLire la suite « CHEHEM WATTA »

Arriskua

Tu aimais le risque. de l’avis de certains, une enfance difficileaurait définitivement gravé des ruisseaux taris dans les paumesde tes mains d’où cette tendance à briser les limitesà t’approcher de la marge, de l’abime. Les camions venaient d’Irlande, du Danemark,embarquer le poisson.Tu aimais grimper en marche sur les pare-chocs arrièreet sauter quand ils prenaient deLire la suite « Arriskua »

Ken Bugul au Musée

RENCONTRE LITTÉRAIRE AU MUSÉE DAPPER Samedi 21 mars, à 15 h AVEC KEN BUGUL Pour son dernier roman Mes Hommes à moi (Présence africaine, décembre 2008) Avec ce nouveau roman, Ken Bugul livre une parole forte, une introspection profonde d’une grande lucidité et d’une incroyable franchise.Une histoire en forme de confession, que l’on voudrait entendre chuchotéeLire la suite « Ken Bugul au Musée »

l’intraitable beauté du monde !

dernier livre acheté : l’intraitable beauté du monde , par Edouard Glissant et Patrick Chamoiseau , éd. Galaade-institut du tout monde ; le chemin continue dans l’essentiel  et dans le présent du monde ! merci Edouard ! continuons à penser et à agir , merci Liciter de cette superbe vidéo , à voir sur rêvesLire la suite « l’intraitable beauté du monde ! »