2 Replies to “George Dibbern”

  1. George Dibbern…A sailor-philosopher… »Te rapunga » is still in Auckland, New Zealand…Merci pour votre témoignage, ce travail de mémoire, imparti au sein de la poésie ou de la peinture fait du sens, amplement… dans le sillage de « Be orators »… Be sailors !Aimer vivre la vie en passant… tout simplement : Aimer.Il est un prolongement ineffable « to keep in touch with the road » entre les « êtres, étant là au monde vivant » au nom d'un matin qui chante aujourd'hui et qui sait éclairer la nuit, peut-être à perpétuité sans pouvoir augurer… à condition de demeurer spontanément « gratuit » ce faisant, sans autre attente, comme fait une étoile…Bien à vous,Marie-Christine

  2. être là au monde vivant oui dans le sens du sillage sans pouvoir augurer , au contraire , au tout contraire , oui la touche , comme l'orateur laisse répondre l'écho , comme une étoile , je reprends des mots votres , comme un écho d'une étoile , j'ai découvert il y a longtemps dibbern chez H Miller dans stand stiil like the hummingbird lorsque j'étais à yale , des heures dans cette grande bibliothèque à bourdonner, entrevoir ce sentiment de liberte à frétiller entre deux dans une am&rique sans silence mais avec le ciel au dessus , limpide au delà des fumées, j'ai retenu cet engagement de dibbern , la Nouvelle zealande fait écho aussi bien sur , la puissance maori pacifique, en sens sillage à dériver…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.