les ombres

arbre, encre de Lamber Sav

ferme sous les pieds
un sol
qui a été un lac
et s’est asséché
les tiges portant les graines
et se fier au vent
sachant que la terre
l’eau sur la roche
l’usure de la pluie

 

l’humus des hivers
la mort des vieux jours
un arc en berceau

 

plis de l’ombre, encre de Lamber Sav

sous  les mousses
le soleil
la terre ferme
le lieu luit
la nuit
le froid
pour reformer
la courbe du temps

voir
l’arbre enraciné
l’herbe
sèche
les branches tordre
la chaleur
les nuages
s’abandonner au vent
et saisir
les germes
les lieux de l’ombre
savoir
qu’il faut partir
et où
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s