l’an ploie du temps

qu’il y ait un peu du pasteur et du pastoun en moi , mais après tout ,  l’age et si je pétille (un peu) pas du tout bobo ni conventhousiaste , le couvent est la forêt et mes pied reposent dans la tanière mes quelques arbres brillent dans la nuit phosphore et sente je superpose les étoiles et j’extrapole l’antan de la grande oursone qui où au pôle qui où au sud puis où  au nord fosse et fore qu’à l’ouest ou leste c’est ‘ qu’à supermarché no go  super no va

grise lies  et vingt sentimettre de touffes de poils joli ment au poil ça tient chaud et ma tonsure de moine 26 cm de pelouse noire fauve carpette ou carpe fauvette  j’entends la bruine bruire un filet de sol ramène les pépite d’argent que font les truites et les saumons splashes et balle de matche dix mille frissonnent qu’au chrone qu’au chone plutot shoshone dit shoshine ça shine point blé rond  bémol air à l’air mot hair

should I à écrire me remettre  ?

mais avec l’emploi du temps imparfait au futur antérieur du subjectif abject conjonctivite qu’ils m’ont fait , yes mister president ! , plus le temps trop pour  ni crire  ni rire ni même plus la pluie pour m’évader du coté de là ou ça bruine


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s