un jour comme un son

engendrer le réel ce n’est pas  arrêter ce n’est pas continuer laisser respirer comme le sang joue dans la jambe les yeux aussi affluent au réel qui stagne comme une mare ou une colline qui s’éloigne quand on marche s’arrêter oui mais saisir un brin d’herbe le mâcher et songer conscient de ce qui n’estLire la suite « un jour comme un son »