!chut!

ces poèmes que j’ai écris que j’ai pensé dans la nuit  ont suivi le cours de mon sommeil s’arrêtent là et courant là l’air s’éteignant et réveillant s’atteignant prolongeant la douceur des draps que de mots j’ai laissé être douceur pour ne pas déranger mes mots de nuits éphémères les couleurs de ces vagues les pigmentsLire la suite « !chut! »