Angèle Etoundi Essamba

à  acheter de toute urgence « Voile et dévoilement » , édition Cheminement , 2008 , livre de photographies lumineux, zanzibar et les femmes, le voile vu autrement que ne le voit Laure Adler dans le livre « femmes hors du voile « , un autre regard qui rappelle le chemin du long désir d’Ananda Dévi. Et justement AnandaLire la suite « Angèle Etoundi Essamba »

rêves à voir

REVES A VOIR, l’autre site de Carla Ferro Regarder l’instantSur son dosCe qu’il ne peut pas me direDe faceUn sourire qui s’en vaJe ne sais oùEt puis qui revientEn mille lames de rasoirs affûtésEt quelques os broyésRien que l’instantDans son cadranAu creux de l’œil. © carla Ferro, http://reves-a-voir.blogspot.com De superbes photos surement prises lors deLire la suite « rêves à voir »

Aura vive

Aura vive oh primavera ,première vérité du voir l’éclatementavec les rayons de l’aube enluminuresl’émergence des lueurs hors de la nuit irrupter !en advenir aux rêves effacer la prépotenceécorce mâledu dépérissement l’été assaille la sève assèche défaillance une luminositéun espace voir le monde comme lumière vasteétale les éléments entrecroisent la couleuropale simple son du motdans l’espaceLire la suite « Aura vive »

violences d’effacer

…courbes douces et violences d’effacer ce qui pourrait renaître Un homme en mémoire et un embryon d’avenir (Aslé) Comme quoi tous les regards sont permis, violences d’effacer, certes pas ce que mon geste peignant impulsait, en tous les cas de  façon consciente,  non je pense que c’est le monde qui est en plein effort deLire la suite « violences d’effacer »

au pays du long nuage blanc

fini de lire le journal de Charles Juliet en Nouvelle Zélande, de Juliet je connaissais surtout les entretiens avec Bram van Velde, concentré de puriste attitude en Art, qui  m’avait marqué et en même temps ennuyé car répétitif  , la nouvelle Zélande, le pays où je voulais émigrer quand j’avais vingt ans et dont leLire la suite « au pays du long nuage blanc »