cantique de l’oiseau…

Texte et peinture de Marie-Christine TOUCHEMOULIN – LES OVOÏDES – Hors saison Parce que là…En cet instant où l’oiseau tremble…« On »Bat de l’aile !« On »Entend le bruissement d’un envol…« On »Écrit…Une phrase personnelle tonitruante au sein de l’oiseau qui chante notreambiance…« On »Devient en l’âme du chantre qui s’improvise en l’esprit intégral quiLire la suite « cantique de l’oiseau… »

mon nom morne

Aloredelam (à l’orée de l’âme) devient lam , petit nom de Lambi, ce beau coquillage chantant des Antilles; d’autres noms suivent en cohue du lamentin ( je l’ai déja faite mais je la refais par pure plaisir…) LAM je chante une morna sans répits c’est que l’alizé qui enlace l’océan, la grogne furieuse semble rieuseLire la suite « mon nom morne »

prélude à un éclaircissement

il faut croire que j’ai les yeux clos, ai-je été aveuglé, mon corps emprisonné, le geste n’est il que le seul éclat possible entre le monde  ; le geste témoigne en tous les cas d’une distance ou d’une absence, serait ce une trop grande présence, trop proche, ou d’un nécessaire miroir, Ces mots reviennent deLire la suite « prélude à un éclaircissement »

Aura vive

Aura vive oh primavera ,première vérité du voir l’éclatementavec les rayons de l’aube enluminuresl’émergence des lueurs hors de la nuit irrupter !en advenir aux rêves effacer la prépotenceécorce mâledu dépérissement l’été assaille la sève assèche défaillance une luminositéun espace voir le monde comme lumière vasteétale les éléments entrecroisent la couleuropale simple son du motdans l’espaceLire la suite « Aura vive »