Ciel et mer
s’échappant vers le haut
de la masse à l’horizon
vapeur
ou chemins de fuite
embaument
le moindre des petits oisillons
le poids se glisse dans la mer
se coule
le vent dans les écumes
au dessus le ciel est immense
des tranchés d’octaves
réinsère
l’immensité vide
le fief des étoiles

En dessous
bien qu’on ne la voit pas
il y a la sirène
le royaume contrasté
des bleus
limpide
clair si profond
la  nage de l’eau brune

ciel et mer embaument

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s