Au réveil avec la fascination dans mes bras
je me surprends à l’embrasser, la cajoler
je ne sais si elle est triste si elle est heureuse
si elle est là
ma fascination étoilée dans le beau matin
je te récite les perles du monde qui s’éveille
nous allons voir les fleurs toujours enlacées
sans rupture seul l’étonnement nous ravit
dans la langueur l’apaisement de la peur

Il semble bien que je t’aime

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s