Basculement

Entrer dans

une lumière prend possession,  elle a un nom, un corps ,

Une âme ,

une brillance intérieure bâtie des murs où l’on peut voir

Les vies

non par l’occlusion seule mais la tension révèle

deux tiges

absolument amples d’espace contiennent

le mouvement vers

le mur qui brûle, il faut la suivre,

de là, naîtra le poème

901640_246844648802823_1640243153_o

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s