par les yeux

dans les yeux une fixité témoigne de l’âme réacteur

yeux retournent vers le passé sont la béance le monde appuie sur le corps et une ligne en remonte

dans les yeux le bord de la faille

ouvre âprement sur le présent quand l’oeil décille et qu’il tente de s’accrocher

le monde est rayure hachure véloce et instable

dans ces yeux le moment où s’appuyant il a projeté l’âme en avant

déséquilibré

par les yeux vers la blessure

 

les intériorités confrontées au mouvement et à son inexistence

A girl in a train of the Red Cross, transporting children to Switzerland. Hungary - Budapest - 1947 by Werner Bischof
A girl in a train of the Red Cross,
transporting children to Switzerland.
Hungary – Budapest – 1947
by Werner Bischof
Publicités

1 réflexion sur « par les yeux »

  1. Dans les yeux…
    Ah !
    « Par les yeux »…
    A la conjonction d’une ombre portée en sa lumière…
    Au coeur des yeux…
    L’âme proclame un éclat de voix…
    C’est l’ombre portée du gnomon à l’instant « T »…
    C’est l’éclat d’un regard qui donne de l
    Le vivant implose… ou explose…
    A chacun de se voir

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s