Mémoire

Graine écorce

voir l’air une pousse

la surface du monde est la mémoire

laissé seulement vibrant

un ilot de réel

dureté

face au devenir

laissé vide ou mate étoffe enveloppé de poussière le soleil

brille mat en soi

à la pointe ou museau pesant

du soleil levant

l’érosion surgissant

incrustée dans les veines

aliment zébré les rayures couvrent la douceur

couvant

une lumière Aube

conte l’histoire cette traversée

ces allées venues

dont il reste les traces

d’où l’on peut situer le point brillant de l’être au bord

succion l’avalant

la pression du doigt sur la corde

l’oeil et la bouche

la gourde des soifs

repose sur un socle

la graine dont demeure la carapace

tenu au corps

devenu peau sous-jacente

de cette ile en prélude

dans le chaud comme une fixité

nage se déployant dans ce présent

les transformation contenues

semble se mouvoir

sans que l’être bouge

 

se satisfaisant de déployer des ailes de sable

 

Mémoire de la Terre, peinture de Lamber Sav
Mémoire de la Terre, peinture de Lamber Sav
Publicités

1 réflexion sur « Mémoire »

  1. Ce que j’aime tout particulièrement dans celui-ci, c’est comme un déroulé  » sans que l’être bouge »…le déroulé d’une mémoire …j’aime beaucoup ton tableau…la terre est d’or. Merci Lamber !voilà de quoi bien commencer ma journée. !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s