une étoile luit

O marguerite Marguerite

me sentant penchant vers les cotes du Portugal

il n’est pas de mer ni de larme

je penche

enlevant un à un les pétales qui protègent ton cœur

laissant la tige

laissant le coeur

aller à la mer je laisse s’enflammer le bouquet

 

une photo de mode

rejoindre les cotes de l’archipel tous les jours à la même heure

horloge parlante

les jouets trainent sur le canapé j’effile les perles dans mes os

quel dommage

sur la barque dans la nuit un miaulement appuie sur le silence

 

une étoile luit

 

je décolle vers Tokyo et je souris dans la foule

gratte-ciel

le signe veut dire printemps dans l’effeuillement

cerisier

la joie de chat câlin qui s’exclame dans un rire

c’est la lune

 

et la Grèce ensoleillée dépose une écharpe sur tes épaules

quand la nuit dérivant sur ma barque je rêve de naviguer

577921_345846288854688_1904706186_n

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s