Sociologie du rêve

Écrire c’est toujours ramener des profondeurs du « moi » tous les trésors cachés, toutes les fleurs nocturnes du subconscient, et c’est aussi, par conséquent, éveiller tous les démons et les dieux cachés »

 

…. dans le secret de l’âme un halo de cette Afrique, une trace de la douceur de ces senzalas, qui en pénétrant le brésilien, a perdu toute son âpreté douloureuse pour devenir seulement une musique de rêve »

Roger Bastide 1944 et 1973 cité dans « images du Nordeste mystique en noir et blanc – Babel

Publicités

1 réflexion sur « Sociologie du rêve »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s