CHEHEM WATTA

Et moi tout seul


tu le sais
si bien
je n’ai
jamais dansé
antant

que quand ma tête
en transe
chantait l’absence
des chemins
au goût olive

§

Enfin rien       sauf un           peu d’eau
rides          cils en faux – cils         de l’oubli
robe           syllabes              de nuages
toges          de vents                humides

les gosses
inondent
les arcades

nuées
ondulant de frissons

leurs têtes surgissent
sans passion
de la terre
entre leur mémoire
et                            demain
la faim                                                 tresse
le fil boueux de notre parole

où aller bon sang
cacher cette honte
infinie
dans la chute des temps


©Chehem Watta, Cahiers de brouillon des poèmes du désert, L’Harmattan

Chehem Watta, poète de Djibouti, issu d’une famille de pasteurs qui nomadisent encore entre l’Ethiopie et Djibouti, semble maintenir cette tradition dans l’écriture, la modernité l’ayant entrainé sur d’autre voies (les études supérieures et l’administration) l’écriture comme un brouillon, fragmentaire, au sens noble du mot, dans ces contrées où le vent relativise l’homme, soumet son pas au sable, le rappel de la terre, il semble nier Rimbaud et pourtant le poursuivre, comme s’il fallait résoudre une contradiction, un affrontement. Ces poèmes me semble autant de moments arrachés ou dispersés, aux vents, à la roche, à l’homme et sa survie, la femme et l’enfant, l’avancée millénaire et la nécessaire soumission, rêve de liberté, écho des lointains, misère obstinément rendue.

le cahier de brouillon est comme tracé sur le sable, entre le geste des ancêtres et une tentative de rejoindre la modernité, la joindre?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s