Sous sa robe
corde
basse qui est
un ciel
la masse contenue
de son corps
lente remontée
de feu
sous les pointes
et les velours
pistil hume
dans le vent
violence dans la ligne
les lignes
uppercut
de chaine à chaine
quand la terre dort
caïman en dessous
le fleuve
aigrette et pétale
se détache du temps
l’immobilité
s’envole
quand plie le cil
bat des dents
entre ventre et sourire
paix tapie
de long temps

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s