Ou au chaos
qu’Éros fait régner
dans les veines
en Soi la pagaille
 Y sème et les fleurs
 Y germent
pétales et morsures
pale souffle épris
du sang d’un poète
jjjj
Aux lèvres ourlées
aux hanches charrues
l’une amazone
sourcilleuse et troublante
la fission d’Eve
enrichie de l’Éros
une langue parle
somnambule
à toute heure de la nuit et du jour
ooo
Point d’ orgue
une hantise
de moteur de klaxon
des seins à la taille
cuirasse et ventre
poignards et cuissardes
sangles si troublantes
empoisonnent
mes naseaux de licorne
uuu
Sur le cou
un licou acharné
à tomber sur ma bride
d’où se meurt
toute chair
les excès
et la torréfaction torride
d’une naïade
ensorcelée de fumée

21741018_10211999885891578_6228832122429501472_o

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s