J’emprunte le chenal où un seul bateau passe pour rejoindre aux flots sur cet îlot où je flambe du feu des couleurs pigmentées  la plus noire des peaux  où nous dansons si tu parviens jusque là où Je suis combustion éclairant l’obscurité où picore flamboyant fauve mon oiseau roucoulent toutes les luminosités à en être mon étoile

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s