à mon ventre qui n’est pas coupé
mes tripes répondent à pleine voix
des gestes de transe non équivoques
voila mon soul ventral
voici le magma
voila la sauce piquante
secousse la  langue
par les visions de mon pouls magnétique
fusion au feu fou
nos aimantations
quand la phase de la lune
sur la panse
pose un doigt sans mémoire
Même recousue de fil blanc
mon âme à vif
a survécu
comme un premier cri
claque sur la peau
brille de la lumière des grandes douceurs
à cœur ouvert soufflent les rythmes
les réponses
où mes déchirures sont des passages

20264992_1961418624114732_8995271827275499287_n

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s