Serré l’un contre l’autre les yeux de l’océan
sans doute l’oiseau a traversé les mers
te  voyant rêveuse face à l’eau
sur un bout de terre pourpre et de vent
ou tendre ou sauvage
ramenant les ailes se blottir contre toi
entre la peau et le monde
picorer l’amour dans les graines des forêts
de cabane en brins d’herbe au suc de salive
sur la plus haute branche porte sur la Lune
bouche de feuilles boule de sable
deux doigts de rêve abolissent la distance
deux ailes dépliée sur deux cordes de lyre
je suis cet oiseau je suis l’océan je suis la terre
fait claquer l’air musical en arche de lumière
te parant des plumes en sourire pour les fleurs
à ton être à ta terre à ta mer à ton âme
oiseau toi aussi mais beauté dans mon nuage

19990409_10212659879348601_5844212114625689025_n

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s