Ce lieu là
a l’entièreté
la texture de la voix
aussi doux
que le chant
des tourterelles
la voie par
laquelle tu
passes
et  dis
je te veux monde
par l’oeil et le corps
vent de ma voile
femme de mon
rêve
C’est qui tu es
là où tu vas
là où tu es
ce lieu est toi
entièrement résorbé
je ne sais
plus être que
cette bâtisse blanche
fleurie et solaire
a fini par l’être
ne peut pas ne pas
l’être la poésie
le son dans
ta conque
que brandit l’océan
te tient
dans sa main

IMG_5781

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s