De ses ailes  frôle la main
au matin viens lumineuse
éblouir le cristal
froisse ma peau, l’éclat vif
le jour noir n’est plus qu’un
œil charbon  pyromane
immense pétale et aile
aube rose et nuage libèrent
l’air accélère l’ouvert éclaire
soudain dans le beau jour

oliviers_500
Lamber Sav , le beau jour 2004

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s