Je t’écris en poèmes si tu curiosité déborde vers ces lieux

Seiches poulpes conques au rivage pas de
grands poissons mais des Voiliers blancs
coque à grands coups de pinceau ivre
face hirsute haute noblesse multicolore
à tous les vents long tronc fin de galbe
au même rythme que le vent sur la robe

IMG_20150107_113034

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s