D’une grande partition
la déception
un néant fait aussi mal que place à la mort
le vide est un million de larves
alors pourquoi  partir my love

c’est pourquoi Saikaku de retour de voyage
a traversé le pont
posé son balluchon sur la rue des plaisirs
osé éternuer croyant hennir

 

la bouche sur d’autres bouches, les mains sur les fesses
de l’arctique à l’antarctique
un sourire fend la pastèque
et aspirant à la pointe de la langue d’un phare tournoyant sur l’océan
à toutes volées par les doigts
grande caresse courbe et creuse
remue de l’Xtreme  douceur les noyades et les triques
moi l’hibiscus étale la couleur rouge
transpire  sous les aisselles
tant dans les pépins que dans les bris de pulpe
il  faut bien gravir
pourfendre la montagne onctueuse
mais en gros plan sur le grain
la peau et l’eau salivent par la bouche
il se jura de ne plus dire que tu

12522947_1031261577031958_8780315262260872934_n
(c) Atsushi Yokota‎

 

 

rien qui m’éclabousse
aussi puissant que deux seins
émincés du corsage
que je  louche que je touche
que je bouche que je souffle
quand par un fin doigté je remets les mailles du monde à l’endroit
l’une sur l’autre, l’autre sur l’une et ainsi de suite en laissant passant le fil
tout s’entend sans qu’il soit besoin de murmure
si partir à travers
les steppes et les montagnes à suivre les fleuves
succomber dans les mousses les floralies de fougères
la pâquerette
bien au delà du pont et des cages à plaisir

12189008_514071645415664_6625569736329084359_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s