Quelque chose manque aux temps

minutes qui s’emballent

le constant ressassement du courant sur les galets

les galets sont le quotidien

une rapidité inaudible

un gloussement

une absence douce un toucher sur la peau

danses endiablées

une jupe courte de deux jambes fermes

font beautiful-inuit-throat-singer

succession de trémas longs et saccadés

croire à une ligne continue

je double et j’aimerai

les traits se touchent en courtes rondeurs

l’autoradio illumine la galaxie

à tue tête

par la bouche ouverte hoquete le temps

Publicités

1 réflexion sur «  »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s