bear talks

Passionnantes conversations qui s’entendent mieux dans le silence

 

 

des espaces sont ce silence il est mouvant

lovely to hear people play

 

clarinet                       sec comme un ruisseau coule

 

s’il coule il coule s’il coule trop facile de dire ruisseau coule juste un son

en dit long

 

une bouche souffle      une attention

des efforts de tous les matins et le renouveau dans l’intention

ou au contraire quand on n’y pense pas

 

sans relever       s’infiltre l’essence que les transcendantalistes

j’en suis

 

à grand effort d’abandon soutiennent

car c’est le vide et le mouvement du vide

dans le silence reposant sur le geste

épanouit ce qui  n’est qu’un trajet venant des deux bout

et soufflant

 

comme une ruche bourdonne si bien qu’elle semble ronfler

ou est-ce moi ? se lie dans la verticale et d’un seul coup s’esclandre

 

488265_10151404424728068_475199548_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s