fortuit

La grippe encourue et le poisson flânant en dessous de la muqueuse aquatique

mince pellicule végétale sont ce particules des algues ou une cache pour

garde-manger flottant où s’agrippent les protéines en quête de régénérescence

au cétacé ces filaments sont une guirlande même sans se toucher ils

renvoient les uns aux autres une suite d’accord sensée alimenter la

cohérence la barque silencieusement pour un temps vient casser cette multitude

impassible de même que fait la ligne quand elle trempe et assaille le fortuit .

71LhKO4r1lL._SL1072_

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s