mot de traine

De ces mots de peu qui filent comme un traineau sur la glace

qu’est ce un mot de traine ?

si ce n’est un allongement de l’espace qui se dilue dans les brumes

matin de neige où le linceul de l’humidité semble  se figer

au contraire de la pluie ou de la neige ou la furie de l’orage de la mer

 

Cette attente n’est pas de la disponibilité, elle habite le froid

elle est la négation quand on attendait un signe, le vif ou la lumière

de l’ouverture possible et du mouvement, la disponibilité

de la voir se refermer et disparaitre, se muer en absence

entourant le lieu même de la clôture

mon propre repli dans la couleur se fond à la disparition

d’accepter ce cheminement vers l’écho entourant le lieu

 

Fermant la porte à toute ascendance le chemin recouvre le clos

quand devenu la proie mordant l’autre empêche le feu de bruler

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s