te lécher si tu es dans le plat

il faut être dans le rythme

il ne faut pas chercher

embrasser

ou sinon fermer les lèvres

savant mais s’en remettre

aux marées

s’inspirer de la structure atomique

au creux de la vague

et penser au sable

en un mot s’inspirer

et être couleur

quand bien même celle qui la détient

est une grande négation

demeurer couleur

et ramener les traits comme une gouache

sur les draps être musique

et puiser dans le puits

de quoi rire

et boire

faire de longues phrases et ne pas reprendre son souffle

que l’amer emporte ou le soleil ou l’astéroïde

ayant beaucoup tenté

se retenir dans l’élan et de cette catharsis incliner les mots dans le sens de ses vents

s’ ils souffrent ou que la mer, encore elle, écume comme la chevelure

un saut de joie dans le vide n’égale pas

cette abstinence qui se nie pour mieux éloigner

être un dans son chant

peut être

et bondir

comme un bolide se saisir de son envie la serrant et tendrement la laissant s’échapper

d’un sourire remercier

et tourner le dos à la cuisinière

enfourner la pâte cramoisie et lécher le plat

 

484307_226469390789275_830044688_n

u

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s