plumes à ras

en l’air fusent de toutes part les plumes dans les creux de la peau

ce bruit

il suffirait qu’un chant mélodieux s’élève et  perce le socle des voix

et que vienne

l’heure et la sueur

où la couleur s’enracine dans la toile

partir

c’est à dire qu’à toi le sentier de ma main s’attarde

un estuaire décrirait au mieux ce lieu

cris d’enfant flambant le rêve dans des jeux de ballons

où les cerfs-volant s’arriment  en haut de l’horizon

à la verticale

là où le bleu se perd

que la nuit riment les étoiles

jaune une plage

comme un doux bord

grave

le sentier y mène

récolte

les herbes des couleurs fondamentales

les femmes préparent ce qui doit demeurer secret

refrain

simplicité vif comme une épée tranche

à chalouper

quand mille offrandes jetées à l’eau dessinent

la divinité

au hasard des rythmes percutés

et que les courants emportent

dérivent nos vies butées dans les hauteurs qui retombent

chant de gloire qui s’éteint

 

rebond

le fond de l’œil

révèle

© Sabriya Simon

Publicités

2 réflexions sur « plumes à ras »

  1. Me permets-tu de « modeler »… juste « un » mot par expérience de « mon cri d’enfant flambant à titre personnel » ?…
    « Cris d’enfant flambant… »… « la sève »…
    Bien à toi très sincèrement, Lam
    Marie-Christine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s