vais ou va l’encre

le chemin des crêtes
la tête par la brume
l’œil trempé
enveloppé dans ses langes

les précipitations
l’humidité
le contraire est l’aride

Du haut du mont
saturé de noir
les gris d’herbe
en fines lamelles
fibres vert plis et accrocs

pluie en rigole
duvet le dessin

fourmis_500

 

Enregistrer

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s