Dans l’absence de tempête

à fleur d’algue
souffrance sans écho

la nonchalance

  dans une caverne
une cascade
le repos antique

d’un carré de forêt vierge

l’étoffe
la robe safran
les chants de bure

les morts dans la poursuite
l’eau interminable et aucun navire
aucune voile

dans son pas
écho des distances

on voit

le visage même voilé
le blanc du soleil
le brun au terme du bleu

la cloche
sonne
vibre
lit de crevasse

dans les couleurs d’une fin de jour

On entend les
voix éteintes
les profondeurs
l’esprit sombre

le halo des chaleurs
de l’océan
vire au violet
l’ultimatum
transmet la fin du jour

la vue
cède
alors que le regard
pèse

Lambert savigneux , profondeur des iles
Lambert savigneux , profondeur des iles
Publicités