représente moi comme Ulysse

je resplendis dans le couchant
sombre dans les eaux
peau cachée par endroit

sombre il n’y a pas de limite

et surtout
je te vois orageuse
assombrir
toutes les échappées
un astre
vaste comme l’horizon

Je te sens sur mon cou
ma veine halète
je te sens lécher mes pieds
tu es l’Océan
le filet plein de poissons
je te tire à moi
moi le cyclope
le chien accroché à ta niche
touffeur ultime
la source dans les montagnes

(c) Marlene Dumas
(c) Marlene Dumas
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s