la clairière

L’éclaircissement. Face à l’assaillement une seule clairière, la lame ou le pinceau, ni scribe ni  sculpteur ni samurai poursuivant l’image sur les lianes sont-elles les lianes même, fibre de chanvre torsadé lui même se composant en une seule forme se pose partout où il n’y a pas d’accroche. Il n’y a pas de fin à cette errance qui  se surajoute plutôt que se retranche. Une précision, d’où il est situé, offre un point de vue libérée, qui, le poème, la voix, l’emmêlement démêlé, va de la chèvre qui bêle à l’humide tendrement étrange des mousses. Tout cela semble si vif dans le silence.

encre LS
encre LS
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s