c’est moi qui souligne

IMG_2062

Sur l’image ,tentative de description

on voit tombant sans doute d’une branche
prolongeant le tronc
lui même succession de parties
des fleurs
sorte de pièges
assurant la survie
des feuilles engrangeant la vitalité
sorte de réservoir
des lignes semblant assurer la continuité
mais soulignant la discontinuité
[prolongement élongation parenté fibreuse indéfiniment rappelant]
ce qui dans le sol en dessous les graviers en dessus
entre les mottes
cherche à soutenir
le poids la masse la finalité lumineuse
ignorant qu’
appuyé à la couche d’ozone
respirant
pour ainsi dire
le soleil
sphère gazeuse
sorte de bronches ou branchies
s’il fut poisson
la chaleur pulsante
le sol
sorte de substrat
couverture
prolongement en peu sec
de ces hurlements
de vie sans eau
couches de lave
à la façon de,
est une
bouche souche

Publicités

2 réflexions sur « c’est moi qui souligne »

  1. Tu soulèves aussi la gravité et la légèreté possible. Et les mouvements emportent la circulation des lignes. A l’oeuvre nous profitons.

    1. Comme toujours tu comprends parfaitement ce que je cherche à faire ! et aussi n’êtred jamais là où on m’attend

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s