2 Replies to “”

  1. Une chemise si légère,
    Que les fleurs
    S’envolent,
    Tranlucides
    Lorsque le vent,
    Pétrit les dessins ;

    Ainsi ta chanson,
    Aux fleurs sans corolle,
    Qui parcourent ton corps,
    Les mots suivent leur chemin,
    Lorsque le vent
    Pétrit tes seins.

    RC –

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.