volaillerie

Une oie qui crie empruntant tout le vocabulaire de l’idiotie

voila comment l’on me voit,

la jacasserie du poulailler qui a réussi me pousse vers les bras de la fermière

qui tient l’entonnoir

ou le couteau à découper

la volaille crie excitée de me voir disparaitre dans la soupière

Canailles ….

je les regarde de travers avant de disparaitre dans le court bouillon

Sans commentaire aucun que de décrire l’événement

de façon la plus détachée qui soit il n’y a rien à rajouter

Publicités

1 réflexion sur « volaillerie »

  1. ?… L’essentiel étant de demeurer en existence, là où nous sommes …
    « Bête »… peu importe laquelle !!! Qui ne l’est pas ?… Tout homme a sa version animale ou végétale… Et le regard des autres, si nous sommes intègres, vrais… « en haut du chemin »… a si peu d’importance !
    Matthieu Ricard pose, page 775 de son PLAIDOYER POUR L’ALTRUISME une citation de Shantideva :
    Tant qu’il y aura des êtres,/Et tant que l’espace durera/Puissé-je,moi aussi, demeurer/Pour dissiper la souffrance du monde !
    Voilà, même « une volaille » y parvient à l’instant « T »…
    Et une l’oie est un oiseau migrateur !
    Pour ma part, il s’en faut de beaucoup, mon troisième oeil ne te voit pas sous cette forme-là… mais en migration, oui… il me semble ?
    Amitiés…
    Marie-Christine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s