peaux

et prendre de la vitesse

permet de décoller

laisser les peaux pendre

et s’arracher les bribes

comme des peaux

sèches

s’effilocher dans le vent

ou l’altitude

ces cristaux luisent comme l’aurore

gaze de son

luisance grande

et vaste

ce turban de lumière

est plus comme une mère

dans les mailles le désir de partir

entoure

pour simplement être en mouvement

200001962
La petite ourse
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s