le dessin est divination

j’aime tout ce que je mange de toi j’aime

une ligne est beaucoup plus longue qu’une ligne

même quand elle n’est pas décomposée en petits bouts

reste un gout de froid

je mange tout ce que ce que j’aime de toi

je vois ce froid dans le froid dans l’argile j’aime aspirer le four

 

je serai peut être sauvé de mon cauchemar par ce crayon qui tourne et applique son tour sur le papier et ma vie en ressort reformée

entaille une place dans le monde assis sur cette pierre surplombant ce dévalement

les houles des collines cistes et bruyères permettent une place à la pierre d’où chanter

une mélopée répétitive comme cette succession de plant agité par le vent et que traverse les drailles comme des vagues l’océan

je ne tentais pas de les écrire plutôt le son de ma voix dans le vent plutôt les boire et t’aimer en songeant à cette danse oscillante charme des branches

buissons ardents éteints ont pas encore enflammés mon amour pour toi dessine le trait en vague tente de cerner l’indiscernable

cuire le ciel animé d’un souffle l’échine et le doigt

ma voix secoue les collines les ailes des anges battent la mesure sur mes cuisses caisse de résonance

je suis assis sur le buisson j’avoue que ce n’est pas confortable

je ne broute pas ni ne mâche le travail de cerner l’espace entier le réduisant à ma vue

esprit buvard

tiges en tous sens éliminant la pensée même d’un sens embrase l’espace vert

l’eau persistante pour le sol les bêtes y boivent j’y piétine et poursuit le chemin touche carmine et respiration d’oxyde la terre est rouge

la nuit ce sourd l’humide la terre sournoise

abscisse ou armoise le nom les couleurs dissonante du pourpre au violet nocturne s’étiole

dehors l’accroche des rocailles la laine des troupeaux et toujours la répétition

écrire dans le dehors après avoir lavé le regard le crayon rétabli

raccordement sinueux des frissons de l’étoffe entrelacement des divinations de l’issue vespérale

rétablir les points d’acupunctures de nos vie fait croire à l’existence des vides quand c’est d’attouchement qu’il s’agit

la sombre cachette du soleil fourni un trait épais le buissonement des ardences

t’aimer signifie aussi que le ferry soit à quai et que je revienne et tu me devines

ralentissement du pouls quand je suis un arbuste1_1000

les arbres juste un chemin traversé des nivelles font un rythme de voyage le clos de la boucle

une touche imperceptible le bouton d’or redouté que je flatte en tournant ex-allant l’arythmie d’un soleil survivant à la nuit

tombent la soie et l’eau ravageuse des genèses de l’apaisement surpris par l’orage tombent la soie et l’eau

la réclusion de la saveur écarlate surprend l’ordonnancement de l’écorce la sève redonnant son sens au mot source

 

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur « le dessin est divination »

  1. Quand un ouistiti prend le temps de lire un de tes écrits…. Je suis loin de tout comprendre. Ce que j’ai lu et compris donne envie d’ être aimée de toi. Et ce que je n’ai pas compris aussi 🙂 c’est joli, touchant. Emprunt de cette sensibilité que je crois connaître et que le temps et la poésie mettent au monde. Me semble t-il !!

    1. merci petite ouistiti , oui il a fallut du temps pour mettre au monde et faire vivre cette poésie qui était je me le rappelle très fermée et timide, n’est ce pas , c’est la même aujourd’hui qui décide de vivre au grand jour, mais peut être trop tard ,
      avec toute mon affection bonne et heureuse année ouistiti ,
      il ne s’agit pas tant de comprendre mais de ressentir, et ce ne sont que des écriture que je pose tous les jours les retravaillant et faisant naitre ce qui restera peut être ,
      merci de ton passage, à bientôt peut être ? sans le savoir tu m’as tant offert

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s