Pauper song

ce n’est pas que la vie se détourne ni qu’elle délaisse, c’est seulement qu’elle a fermé les yeux un moment
humé l’air d’ailleurs ou s’est gratté à un point qui démangeait s’est levé faire la vaisselle et s’est perdu en chemin
c’est l’étranger dans ma proximité pour rien un mouvement d’humeur les ai refermés lourds  se sont obscurcis
c’est éloigné en chemin l’illusion d’une éclaircie l’invite d’une vie douce  les paupières retombées un rêve

la rosée près de l’étable un vélo jeté et la rouille sur le guidon une ronce dans les jonquilles le sang d’un géranium
là entre deux arbres la lassitude m’a fait assoir , je chantonne un air qui ne reviendra pas et caresse le chat

Publicités

1 réflexion sur « Pauper song »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s