réponse

en réponse à l’article le voyage et l’identité sur Natura vox

Pour moi c’est une évidence depuis longtemps , je ne me sens pas intégré dans la pensée et la langue française , mais pour autant, exilé hors du « maternel »( la langue, la terre, la parenté, la possibilité d’une identité fixe, et la nécesssité d’une sorte d’exil)  je ne suis pas pour autant basque, ce vocable recouvre néanmoins une réalité-humus, une vigueur-nervure, baton où planter le sol , mais ce baton est multiforme, en mutation perpétuel il ne cesse de réinventer la forme qu’il doit à ses racines , à ses branches, ses fruits et ses feuilles, aux oiseaux qu’ilabrite et l’assaille des milliers de langues de Babel, rongeurs et insectes, champignons aux creux et esprits qui habitent la couverture d’écorce, mon arbre est il ce baobab fou de Ken Bugul, qui est il et ne peut il pas être que forêt ronde et murmure chanté d’arbre en arbre, connivence et témoin de la terre , je n’est il pas ce rhizome aérien, spirituel, l’arbre pontue l’espace du monde et rappelle à  la responsabilité commune, la nécessité du dialogue; de l’amour et du respect, l’arbre est jour, cette grande nuit , angoisse de ne pouvoir se satisfaire d’être ce qu’il semblerait que je suis , il est vrai que je ne suis pas celui que je semble être , la france idéale ne peut être que révolte , pied de nez au pouvoir, à l’assignation à résidence , au délit d’identité (quand les murs tombent, ed Galaade),  c’est pourquoi les chênes accueillent les danses du monde, les chants en répons, et ne se suffisent pas , ils sont le lieu de la rencontre et la nécessité de se penser autre, terreau fertile ou feu de la saint jean, recommencement, rive d’eau prélude au départ pour retrouvailles, résistance à l’obtus et négation de l’ordre imposé, sans relâche pour simplement continuer à être , chanter comme une mélancolie l’impossibilité d’accepter, la nécessité de rejoindre et le respect du vivant;

même si des mouvements telluriques humain au fond de moi me secouent , force est de réinventer avec ce qu’on m’a donné, je m’intéresse donc à tous les mouvements qui s’efforce de réintégrer ce que les humains sont dans une langue et une forme contemporaine , le retour au pays natal de Césaire, le tout-monde d’édouard Glissant, mais aussi beaucoup d’autres pensée ; être français a t’il un sens hors d’un projet politique et intellectuel (le royaume et les lumières, la révolution française) mais aujourd’hui , cet héritage est il le mien , non , me reconnais-je dans le harcèlement de la civilisation post-moderne et américano-européenne , non , l’urgence de réinventer le monde et dresser (debout ) une humanité digne de ce nom , oui , par quels moyens , tentons ce que nous pouvons !
c’est un état d’esprit, je pense qui ne peut être que de résistance et de prise de position , le vert est une belle couleur mais surtout non avons besoins de couleurs !

la vie est belle , mon vieux (Nazim Hikmet)

Publicités

3 réflexions sur « réponse »

  1. Ce site offre un choix infini de talents multiples! Aussi viendrai-je régulièrement ouvrir toutes ces portes surprenantes… pour tâcher aussi d’en comprendre la configuration si généreusement complexe car
    je « navigue » depuis peu dans cet océan d’informations…
    Je mets donc un commentaire sur le premier article en ouverture pour vous dire mon admiration devant tant de talents et un tel éclectisme! …et vous remercier de votre visite!
    Diane / Mysticanar

  2. Beau texte. En écho avec mes aspirations profondes. »Rhizome aérien », Deleuze aurait sûrement aimé cette formule. L’arbre Banian cher au vieux Depestre, les mêmes variations. Je dirai » racines errantes », les mêmes modulations.
    Salut lam!. Je prépare une expo, donc un peu pris cette semaine.
    A bientôt!

  3. Comme auprès d’un oasis , je viens toujours ici me rafraichir et étancher ma soif d’art et poésie alors j’ai fait ruisseler votre blog jusqu’au mien pour guider les caravanes perdues dans ce jolie palmeraie .Vous permettez ?!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s